Quelle différence entre industrie du meuble et logique du sur-mesure du tapissier ? Là est la question pour comprendre la traçabilité du savoir-faire du métier. Alexandre Phelippeau ne fait pas le grand écart, ni ne creuse le fossé des générations, il inscrit le métier dans une logique de continuité, dans la maîtrise des techniques d’hier qu’il projette avec la technologie d’aujourd’hui.

Ensemble Olivier Mourgue

Ensemble Olivier Mourgue

Comment distinguer savoir-faire patrimonial et contemporain ?

Les deux sont forcément liés pour une Entreprise du Patrimoine Vivant comme la nôtre fondée en 1953. Le savoir-faire patrimonial relève de la transmission des règles de l’art du métier de tapissier au fil des générations. Tout comme il est de notre devoir aujourd’hui de capter les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux en phase avec notre époque. Si l’on restaure un siège ancien par exemple, il s’agit d’en décrypter l’origine pour restituer une garniture traditionnelle qui guidera le rendu esthétique final. A contrario, pour la réalisation d’un siège contemporain, ce sont les exigences du rendu final (souvent issues du dessin 3D) qui guideront le choix des techniques et matériaux appropriés.

 

BARCELONA

BARCELONA

  • Dans la mouvance actuelle du vintage, la reprise de Coulon & fils vous met-elle en orbite en terme de développement de votre entreprise sur le marché du siège contemporain ?

Incontestablement, même si le socle est commun, nous opérons sur du mobilier des années 30 à 70 qui s’inscrit dans la mouvance actuelle du vintage. Cette nouvelle trajectoire vise à élargir la culture de notre entreprise car il s’agit de techniques et de matériaux bien particuliers qui relèvent de l’industrie de cette époque. L’objectif est aussi d’élargir notre clientèle de prescripteurs, de particuliers et de galeries.

LANGUE ET POUF PIERRE PAULIN

LANGUE ET POUF PIERRE PAULIN

 

  • Quelle différence faire entre un siège du commerce et un siège réalisé par un tapissier ?

Dans l’industrie, la fabrication est standardisée et s’opère en série. Pour ce qui nous concerne, notre travail repose sur la logique du sur-mesure qui passe par l’écoute du client pour la création d’une pièce unique. C’est un véritable travail d’échange avec ce dernier qui permet d’aboutir aux exigences demandées en termes de finitions et de confort. Notre défi consiste alors à traduire la demande pour opérer le choix des matières et techniques les plus appropriées.

Par exemple, dans le cas de coussins d’assise, on pourra réaliser des complexes de mousse avec densité et épaisseurs variables, le tout enveloppé de plumes, afin de jouer sur la fermeté tout en préservant un accueil confortable. La maîtrise du geste (découpage, assemblage, collage) et l’utilisation de matériaux de qualité (mousse Bultex Haute Résilience) assurent quant à elles la qualité et la longévité de l’ouvrage. Il ne s’agit pas ici d’opposer techniques traditionnelles et contemporaines, mais de les assimiler à bon escient.

IMG_0009

Canapé – Création Studio KO

 

  • Quels sont vos points forts ?

Le travail du sur-mesure qui caractérise notre entreprise, de la rénovation en passant par la création avec pour cette dernière, l’étude en 3D avec dessin, plan technique des carcasses jusqu’au prototype, le service en général (réactivité, délai, livraison), la confiance que nous portent des décorateurs comme François-Joseph Graph ou Luis Laplace avec lesquels nous travaillons depuis des années… Mais ce qui fait notre force, c’est avant tout la diversité des savoir-faire en interne avec un personnel aguerri à la tenture murale, au garnissage, au gainage et à la couture. Avec 1 500 m2 d’atelier et 30 compagnons, nous pouvons ainsi répondre à tous types de chantiers, des plus petits aux plus grands, en France comme à l’international.

 

PRIMO CULBUTO MARC HELD

PRIMO CULBUTO MARC HELD

 

  • Vous êtes sur le devant de la scène via les plus grands décorateurs français dans le cadre de l’exposition AD 2015 « A l’avant-garde du style », que vous apporte ce type de partenariat ?

C’est gratifiant de travailler avec les grands noms de la décoration. Cela nous apporte de la notoriété et de la visibilité en ce sens où cette vitrine nous permet de faire la démonstration de notre savoir-faire. Le travail avec les décorateurs implique souvent des créations complètes qui exigent des techniques pointues et complexes pour un confort et une esthétique optimum. On part du dessin du créateur, à nous de l’interpréter et de le réaliser comme ça a été le cas avec le fauteuil Jean-Paul Phelippeau, à coque en fibre de verre, créé avec Luis Laplace pour cette exposition. Nous en sommes naturellement très fiers !

Phelippeau Tapissiers - FL169_Armchair 2

Fauteuil Jean-Paul Phelippeau par Luis Laplace

LOUNGE CHAIR RAY ET CHARLES EAMES

LOUNGE CHAIR RAY ET CHARLES EAMES

EGG CHAIR FRITZ HANSEN

EGG CHAIR FRITZ HANSEN

PK22 POUL KJAERHOLM

PK22 POUL KJAERHOLM

MUSHROOM ET POUF PIERRE PAULIN

MUSHROOM ET POUF PIERRE PAULIN

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés : contemporain - Coulon & Fils - couture - exposition AD 2015 - François-Joseph Graph - Fritz Hansen - gainage - garnissage - habillage des fenêtres - Jean-Paul Phelippeau - Luis Laplace - Marc Held - Olivier Mourgue - Partimoine vivant - Phelippeau - Phelippeau Tapissiers - pièce unique - Pierre Paulin - POUL KJAERHOLM - Ray et Charles Eames - savoir faire - siège - sièges - sur mesure - tapissier - tentures murales - têtes de lit - transmission des règles de l’art - vintage