A l’ère du prêt-à-poser dans la décoration, le tapissier reste garant du savoir-faire et maître dans la logique du sur-mesure. Reste qu’il faut dépoussiérer, non pas le métier, mais l’image que l’on s’en fait. Claire et Florent Le Labourier d’Âme 2 tapissiers sont de cette génération qui va de l’avant mixant tradition, innovation et conseils pour sublimer nos intérieurs ! Rencontre avec deux passionnés !

 portrait_3

A la compétence du « tapissier », on associe souvent celle de « décorateur ». Une alliance qui d’entrée de jeu ne sied pas à Florent Le Labourier, «  notre rôle est de transformer le projet de notre client, de travailler le tissu, de sublimer la matière mais aussi de trouver des solutions créatives et exclusives adaptées à un chantier, qu’il s’agisse de restauration patrimoniale, de lieux type hôtels, restaurants, magasins, entreprises… ou de réalisations pour des particuliers ».

Bref, entendons-le bien, « la création est intrinsèque à la profession de tapissier dans sa spécificité. C’est un maillon de la chaîne, nul besoin de lui allouer d’autres rôles !», voilà qui est clair chez Âme 2 Tapissiers ! Et puisque l’exercice nous pousse à faire de la stylistique, à Claire de reprendre le flambeau en précisant, « d’ailleurs, on ne fait pas du rideau, on fait du décor de fenêtres, c’est à dire du rideau, des voilages, des stores, des parois japonaises, draperies, etc. ». Vous l’aurez compris, ce tandem là est sur la même longueur d’ondes !

63

Du classique au contemporain

Remettre le métier de tapissier dans la logique du 21ème siècle n’est pas un vœu pieu pour Florent Le Labourier qui constate objectivement, « les gens ont encore l’image de quelque chose d’un peu rustique, mais je les invite à pousser la porte de notre atelier pour voir combien c’est propre, lumineux et moderne !». Certes, ce métier d’art ne date pas d’hier. Reconnu au 13ème siècle, sa nomenclature est codifiée au 16ème siècle et « comme bon nombre de savoir-faire, il s’inscrit dans la culture des belles choses, de la connaissance des matières et des styles d’hier à aujourd’hui, tout comme le sur-mesure lui confère sa dimension d’exclusivité. Dommage qu’on l’aborde en premier lieu par son coût, et non par sa valeur ajoutée en termes de durée de vie, de qualité et de singularité de la confection ! », souligne Florent Le Labourier. Et de poursuivre, « bien-sûr les prestations ne sont pas les mêmes d’une assise en mousse à une assise en crin mais là, à nous d’évaluer en regard de la nature du meuble et du style que l’on cherche à donner ! ».

 61

Savoir faire le grand écart

Si la transformation est le cœur du métier, du siège en passant par le décor de la fenêtre jusqu’à l’installation in situ de la tringlerie et du décor, le domaine de compétences du tapissier est aujourd’hui très vaste. « Il y a bien-sûr les chantiers de restauration où nous devons travailler à l’identique – nous sommes par exemple tapissiers référents au Sénat depuis 2009 – et les autres, où nous devons répondre à des projets contemporains. Et ce qui est passionnant dans la pratique, c’est de faire le grand écart entre ancien et moderne ou encore de savoir suggérer des décalages. Ainsi, un rideau doublé avec passementerie peut être tout aussi classique en terme de façon, qu’extrêmement moderne en terme de cachet ! ».

A une ère de métissages où la confrontation des styles est de bonne augure, on comprend combien le savoir-faire du tapissier est ici valorisant pour trouver les bonnes associations. Et c’est bien dans ce rôle de conseil et d’éducation de sa clientèle qu’Âme de Tapissier entend faire la différence, « on propose, on discute, on fabrique, on installe, », tel est le credo dans l’ordre de ce duo à géométrie variable si on y inclut l’équipe d’artisans (menuisier, ébéniste, quincaillerie, ferronnier, laqueur…) nécessaire à des chantiers d’envergure !

 65

Capter la sensibilité du client et de son environnement

Ici, on passe volontiers du 17ème au 21ème siècle, « tout peut être fabriqué à l’atelier, tout machine ou de manière mixte dans le respect de l’authentique et des méthodes traditionnelles », nous explique Claire Le Labourier. Mais, poursuit-elle, « c’est à nous de faire valoir nos compétences. C’est à dire, de trouver les solutions décoratives sur-mesure pour des ouvertures atypiques, d’évaluer les bonnes harmonies eu égard à l’environnement du chantier, du siège en passant par ce que nous appelons « les Compléments d’harmonie » (coussins décoratifs, embrases de rideaux, lambrequins, passementerie, décor de table, plaids, jetés de lit, dessus de lit, habillage tête de lit ou sommier…), sans oublier le revêtement mural qui revient en force.

En résumé, de répondre aux desiderata d’un client eu égard au caractère spécifique de sa demande et/ou de nous mettre à l’épreuve en élaborant de nouvelles combinaisons. Cet exercice, nous le développons en toute circonstance avec les architectes et les décorateurs ou en évènementiel avec de jeunes créateurs ou designers.

Bref, il faut faire preuve de créativité pour innover ! Pour preuve, ce plafond contemporain en cuir – une matière que nous adorons travailler – dont nous avons assemblé les peaux en vague pour la « Maison de l’outil et de la pensée ouvrière » à Troyes. Avec le cuir toujours, le gainage avec intégration de Leds est d’une extrême modernité. Et pour l’agencement, nous développons également depuis deux ans des solutions textiles acoustiques.

62

Le tissu est un élément moteur de la décoration et nous sommes là pour contribuer à sa mise en scène qu’elle soit classique ou contemporaine. Nous avons la chance de former un couple à la scène comme à ville avec deux sensibilités qui se complètent. On ne fait rien tant qu’on n’est pas d’accord, ce qui nous impose à pousser la recherche jusqu’à trouver la solution qui nous agrée ! ». Comme dit le proverbe d’Isaac Newton, « Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double ! ». Considérons ainsi que le métier de tapissier est entre de bonnes mains avec un bel esprit de conquête !

64

 

 

Mots clés : Âme 2 tapissiers - classique - connaissance des matières et des styles - contemporain - coussins décoratifs - culture des belles choses - décor de fenêtres - décor de table - décorateur - dessus de lit - dimension d’exclusivité - draperies - embrases de rideaux - habillage tête de lit ou sommier - innovation et conseils - intérieurs - jetés de lit - lambrequins - matière - méthodes traditionnelles - métier d'art - parois japonaises - Passementerie - plaids - revêtement mural - rideau - savoir faire - solutions créatives et exclusives - stores - sur mesure - tapissier - tissu - tradition - trouver les bonnes associations