Le lin, c’est le chic décontracté, une élégante particulière, une simplicité revendiquée. En matière d’ameublement, la fibre naturelle prend du galon au fur à mesure que sa culture, son tissage et ses finitions se sophistiquent. Bio, écolo, moderne… voilà toutes les bonnes raisons d’apprivoiser son esprit dans nos intérieurs !

Bisson Bruneel - HOME 2663

Bisson Bruneel – HOME 2663

Le lin, une fibre verte et innovante par nature : le lin contribue à faire respirer la planète. Chaque année, sa culture permet de retenir 250 000 tonnes de CO2. Issue d’un savoir-faire ancestral, sa culture cependant limitée en raison de l’exploitation des terres (rotation tous les 7 ans) requiert zéro irrigation, zéro défoliant, zéro déchet mais surtout zéro OGM. Avec 81 300 ha de lin fibre cultivés et près de 140 000 tonnes de fibres longues produites en 2014, l’Europe est le 1er producteur mondial, détenant 80 % de sa production. Nécessitant un climat océanique, sa culture s’étend de la France à la Belgique jusqu’ aux Pays-Bas. Fibre verte totalement biodégradable – chaque élément de la plante est utile -, elle se déploie principalement dans le textile mais trouve aujourd’hui de nouveaux débouchés dans la mise au point de bio-composites. Produit de niche mais de grande notoriété, le lin ne représente pourtant qu’1 % de la consommation mondiale de textile !

Manneville-es-Plains (76), le 25 juillet 2012 : mains d'Alain Blosseville, president de la cooperative Terre de Lin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Manneville-es-Plains (76), le 25 juillet 2012 : mains d’Alain Blosseville, president de la cooperative Terre de Lin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Le lin, une matière naturelle, végétale et noble : on le définit d’entrée de jeu comme une « belle matière » dont les caractéristiques d’aspects sont d’une grande diversité. Après les opérations de teillage et de peignage, la filature prend le relais pour assembler et mettre au point les différentes qualités de fils (toujours à partir de fibres longues). De leur taille et de leur grosseur dépendra l’aspect du tissage. L’usage détermine aussi son poids, tout comme son mélange avec d’autres fibres oriente sa subtilité, sa résistance ou encore la diversité de ses aspects. Ainsi, il faut compter entre 100 et 250 gr pour un voilage, entre 250 à 350 gr pour un rideau, entre 500 à 800 gr pour une utilisation en siège avec un test Martindale de l’ordre de 20 à 25 000 tours. Le lin mélangé avec un faible pourcentage de polyamide par exemple gagne en solidité pour un usage siège pouvant aller jusqu’à 35 000 tours en test Martindale. On trouve également des mélanges lin/coton, lin/viscose, lin/soie, lin/velours pour des unis ou des jacquards pour lesquels l’apport en lin contribue à la construction du tissu tout en lui donnant la main souhaitée. On apporte ainsi de la nervosité ou de la souplesse pour améliorer sa tenue et sublimer son aspect. La fibre étant mate, elle atténuera aussi la luminosité d’une viscose par exemple.

Declercq Passementiers - Damakat grand

Declercq Passementiers – Damakat grand

Le lin, une fibre versatile, innovante et créative : dans le domaine de la décoration, le lin est une fibre plébiscitée pour la fraîcheur, la solidité et la nervosité de son tissu. Il est aussi thermorégulateur, absorbant, isolant thermique et phonique, sain, léger, résistant… et présente des affinités tinctoriales qui lui confèrent des gammes de couleurs profondes.

De nature bio et écolo, l’engouement pour les matières naturelles lui profite. Encore faut-il en avoir la culture pour en apprécier les caractéristiques tant ses aspects diffèrent : on peut l’aimer souple, froissé, lavé, texturé, imprimé, au naturel, coloré… On évolue ainsi du traditionnel au moderne, de l’ethnique au techno, du sophistiqué brillant au vieilli patiné, du luxe à la simplicité.

DKIEFFER collection Septembre 2013 visuel (2)

DKIEFFER collection Septembre 2013 visuel (2)

Côté ennoblissement et finitions, il suit la même mouvance évolutive. Aussi peut-on l’assouplir avec des apprêts, lui donner un toucher plus doux, lui conférer un aspect stone-washed, le rendre plus facile d’entretien avec des traitements « easy care » ou anti-tâches, le traiter pour l’Outdoor, le préparer pour l’impression traditionnelle ou digitale, le rendre déperlant pour une utilisation en rideau de douche, etc.

En décoration, le lin n’a pas de saison ! Certes, de par ses qualités naturelles, on a longtemps associé la fibre aux pays méditerranéens mais aujourd’hui, arrivé à tel degré de sophistication, le lin se vit toute l’année, seul ou en mélange avec toute la palette des tissus. Quel que soit le style choisi, il garde une élégance particulière !

Declercq Passementiers - Cyrano

Declercq Passementiers – Cyrano

COLLECTION SDA

Bisson Bruneel – COLLECTION SDA

DEDAR - Zéphir voilé, rayé, 100% lin

DEDAR – Zéphir voilé, rayé, 100% lin

Capture d’écran 2015-07-02 à 15.20.06

DEDAR – Nido chevron 100% lin 

DKIEFFER by RUBELLI Sept 2014 TACHE TOILE 01

DKIEFFER by RUBELLI Sept 2014 TACHE TOILE 01

Pour en savoir plus : www.europeanflax.com

Le-Theil-Nolent (27), le 24 juillet 2012 : arrachage d'une parcelle de lin destine au Teillage de St-Martin, avec Vincent Vanfleteren (Photo Sebastien Rande / CELC)

Le-Theil-Nolent (27), le 24 juillet 2012 : arrachage d’une parcelle de lin destine au Teillage de St-Martin, avec Vincent Vanfleteren (Photo Sebastien Rande / CELC)

Berneval-le-Grand (76), le 22 juin 2012 : champ de lin en fleurs (Photo Sebastien Rande / CELC)

Berneval-le-Grand (76), le 22 juin 2012 : champ de lin en fleurs (Photo Sebastien Rande / CELC)

Longueil (76), le 26 juillet 2012 : arrachage de lin pour la cooperative Terre de Lin chez Cedric Bouclon (Photo Sebastien Rande / CELC)

Longueil (76), le 26 juillet 2012 : arrachage de lin pour la cooperative Terre de Lin chez Cedric Bouclon (Photo Sebastien Rande / CELC)

Le Bocasse (76), le 11 mars 2013 : ouverture d'une balle de lin au teillage Bosc-Nouvel (Photo Sebastien Rande / CELC)

Le Bocasse (76), le 11 mars 2013 : ouverture d’une balle de lin au teillage Bosc-Nouvel (Photo Sebastien Rande / CELC)

Millam (62), le 7 mars 2013 : teillage du lin au teillage Vanhersecke (Photo Sebastien Rande / CELC)

Millam (62), le 7 mars 2013 : teillage du lin au teillage Vanhersecke (Photo Sebastien Rande / CELC)

Bourguebus (14), le 8 mars 2013 : peignage du lin au teillage Vandecandelaere (Photo Sebastien Rande / CELC)

Bourguebus (14), le 8 mars 2013 : peignage du lin au teillage Vandecandelaere (Photo Sebastien Rande / CELC)

Saint-Pierre-le-Viger (76), le 11 mars 2013 : lin teille a l'entree de la peigneuse de la cooperative Terre de Lin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Saint-Pierre-le-Viger (76), le 11 mars 2013 : lin teille a l’entree de la peigneuse de la cooperative Terre de Lin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Saint-Martin-du-Tilleul (27), le 15 juin 2012 : peignage du lin aux Teillages de Saint-Martin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Saint-Martin-du-Tilleul (27), le 15 juin 2012 : peignage du lin aux Teillages de Saint-Martin (Photo Sebastien Rande / CELC)

Lokeren (Belgique), le 26 fevrier 2013 : filature du lin a la filature Stanislas Cock (Photo Sebastien Rande / CELC)

Lokeren (Belgique), le 26 fevrier 2013 : filature du lin a la filature Stanislas Cock (Photo Sebastien Rande / CELC)

Meulebeke (Belgique), le 25 fevrier 2013 : ourdissage a l'usine de tissage Libeco-Lagae (Photo Sebastien Rande / CELC)

Meulebeke (Belgique), le 25 fevrier 2013 : ourdissage a l’usine de tissage Libeco-Lagae (Photo Sebastien Rande / CELC)

Busto Arsizio (Italie), le 22 avril 2013 : usine de tricotage Brugnoli Giovanni SpA (Photo Sebastien Rande / CELC)

Busto Arsizio (Italie), le 22 avril 2013 : usine de tricotage Brugnoli Giovanni SpA (Photo Sebastien Rande / CELC)

Lokeren (Belgique), le 26 fevrier 2013 : stockage de bobines de fil de lin filature Stanislas Cock (Photo Sebastien Rande / CELC)

Lokeren (Belgique), le 26 fevrier 2013 : stockage de bobines de fil de lin filature Stanislas Cock (Photo Sebastien Rande / CELC)

Casnigo (Italie), le 23 avril 2013 : usine de tissage Martinelli Ginetto (Photo Sebastien Rande / CELC)

Casnigo (Italie), le 23 avril 2013 : usine de tissage Martinelli Ginetto (Photo Sebastien Rande / CELC)

IMG_0686

IMG_0686

IMG_0713

IMG_0713

IMG_0725

IMG_0725

IMG_0754

IMG_0754

IMG_0758

IMG_0758

 

 

 

Mots clés : absorbant - bio et écolo - bio-composites - biodégradable - élégance - fibre créative - fibre naturelle - fibre versatile - fibre verte et innovante - isolant thermique et phonique - léger - Lin - matière naturelle - résistant - sain - simplicité revendiquée - thermorégulateur - végétale et noble