L’excellence des métiers d’art et de la création s’est exposée au salon Révélations ! Les Ateliers Charles Jouffre ont fait la démonstration de leur modernité dans une scénographie signée Pierre Yovanovitch.

Deuxième opus de la Biennale internationale des Métiers d’Art et de la Création, le salon Révélations qui a eu lieu au Grand Palais à Paris du 10 au 13 septembre vient de fermer ses portes affichant une affluence et un succès record. Dans cet écrin prestigieux, les métiers d’art se revisitent dans la modernité et l’innovation. Un challenge qu’ont relevé les Ateliers Charles Jouffre* en exposant dans une scénographie signée du décorateur Pierre Yovanovitch, des fauteuils de sa conception dont la mise en lumière était orchestrée par les matières métalliques de Sophie Mallebranche, designer textile spécialisée dans le tissage des métaux.

A la rencontre de l’excellence

Avec le retour en force des savoir-faire, on réapprend à s’émerveiller, à comprendre combien la façon confère de l’exclusivité aux œuvres quel que soit le registre des métiers d’art auxquels elles appartiennent. Pour autant, il convient de ne pas les enfermer dans un exercice exclusivement patrimonial. Et c’est bien là l’enjeu comme le souligne Charles Jouffre, «  il faut faire passer un message plus contemporain et inscrire les métiers d’art dans la modernité pour démontrer qu’il s’agit bien là de métiers d’avenir ».

Il est certain que dans la décoration, les décorateurs ont leur rôle à jouer et leur signature à faire valoir pour tirer l’exercice par le haut. Garants de la gestion des espaces intérieurs, ils excellent dans l’art du sur-mesure et de la mise en scène.

C’est le cas de Pierre Yovanovitch qui signe ici la scénographie de deux petits volumes dont les éléments architecturaux (lignes, formes, matériaux, mobilier) se font écho. Confiné dans deux caisses distinctes, le décor à l’identique se dissocie par le traitement de la couleur et des vibrations lumineuses orchestrés par le recouvrement textile (gris et rouge) et les revêtements muraux en métal tissé (or et bleu). D’une extrême modernité, l’effet d’optique est pensé comme un jeu d’axes et de perspectives, d’asymétries et de contrastes. Au cœur de chaque écrin gainé des matières métalliques de Sophie Mallebranche, Pierre Yovanovitch signe la création d’un fauteuil contemporain d’un extrême confort aux accents ludiques et aéronautiques.

Savoir-Faire des Ateliers Charles Jouffre - Textiles métalliques de Sophie Mallebranche - Scénographie de Pierre  Yovanovitch.

Savoir-Faire des Ateliers Charles Jouffre – Textiles métalliques de Sophie Mallebranche – Scénographie de Pierre Yovanovitch.

L’ensemble réalisé par les Ateliers Charles Jouffre met en exergue le travail de gainage et la qualité de la finition du tapissier décorateur. Une réalisation qui tend à souligner que l’excellence est avant tout le fruit d’un travail d’équipes !

IMG_1812

Savoir-Faire des Ateliers Charles Jouffre – Textiles métalliques de Sophie Mallebranche – Scénographie de Pierre Yovanovitch.

 

* Créés en 1987 à Lyon, les Ateliers Charles Jouffre collaborent avec les plus grands architectes d’intérieur de Paris, Londres, Bruxelles et New York, sur des réalisations de prestige à l’international, des canapés d’exception, des décors de fenêtres, des tissus tendus muraux et des gainages sophistiqués de velours de soie, cuirs, etc. Les Ateliers concilient savoir-faire traditionnel, création et innovation. A partir de croquis de décorateurs, designers ou architectes d’intérieur, le bureau d’étude intégré collabore à la conception et les mises au point techniques avant que tapissiers et tapissières ne prennent le relais pour réaliser des pièces d’exception.

Mots clés : Ateliers Charles Jouffre - Biennale internationale des Métiers d’Art et de la Création - création - designer textile - excellence - gainage - l’art du sur-mesure - matières métalliques - métiers d'art - Pierre Yovanovitch - Révélations - salon - Sophie Mallebranche - tissage des métaux