001_ECOLE_BLEUE_PARTENARIAT_20032014

Après un premier workshop réussi, Le Comité de la Haute Décoration, les éditeurs de textiles d’ameublement et l’école bleue ont poursuivi leur partenariat pour la deuxième année consécutive.   Ainsi un travail de valorisation et de mise en espace des textiles d’ameublement a été effectué pendant cinq mois par les étudiants de 3e année de l’école bleue, les sensibilisant aux différentes matières, imprimés, motifs et couleurs.

Ces futurs architectes d’intérieur ont exprimée des mises en scène audacieuses et contemporaines de ces tissus avec l’objectif de démontrer que ces produits participent à la construction et à l’identité d’espaces fonctionnels.   55 étudiants par groupe de 3 ont travaillé sur un projet de maison partagée, utilisant avec créativité le savoir-faire des éditeurs.

Le résultat de ce travail a été présenté à la profession le 20 mars 2014 lors d’une exposition à Paris.

thedecoralist est heureux de vous présenter leur travail :

 

002ARTHENICE

Projet Arthémice Maison partagée pour Jacques Prévert, Georges Simenon, et Françoise Sagan.

Par Jessica Bouganim, Dimitri Kucharz, Elodie Rampazzo

Pour développer l’imaginaire et trouver l’inspiration, l’écriture nécessite, selon la personnalité de chacun, l’isolement, la méditation, la sérénité ou au contraire le bruit, la foule, l’agitation. Cette maison partagée est une promenade architecturale composée de modules permettant la mise en condition de ces différents états créatifs. Le textile y joue un rôle tout particulier en structurant l’espace, en nous orientant visuellement et en amenant de la sensibilité, du confort, de l’opacité et de la translucidité.

 

 

003_CAPIOProjet Capio

Maison partagée pour Diane Arbus, Robert Capa et Man Ray

Par Claire Chedebois, Raffaella Loï, Julie Schramm

Les trois habitants de cette maison partagée sont des photographes dont le point commun est leur implication dans tous les aspects de la photographie, de la prise de vue jusqu’au développement. Le projet « Capio » s’organise autour du principe de la révélation, à la fois dans son architecture et dans sa communication. Ce principe est tout particulièrement visible au niveau de la circulation verticale et de l’espace d’exposition. Une double peau en tissu encadre l’escalier et permet un partage physique et visuel de l’espace, entre habitants et visiteurs, grâce à un jeu d’opacités et de transparences.

 

 

 

002_NAOSProjet NAOS

Maison partagée pour La mère Poulard, Paul Bocuse et Thierry Marx.

Par Tristan Fallon, Arnold Ory, Morgane Dufrennes

Le parti pris du projet est de redonner son âme au temple, un lieu simple sans ornements ni artifices, comme le veut la religion protestante. Le module central, presque organique qui vient s’insérer et s’immiscer entre les structures est primordial.Ce module est composé de l’accueil, du bar, de la cuisine et de la table d’hôte où les chefs peuvent cuisiner et recevoir. L’utilisation du tissu permet de rendre le lieu à la fois exclusif et chaleureux. Le tissu apparait comme structurant, mais il est aussi un élément acoustique, de confort et d’assise.

 

 

 

PolychromeProjet Polychrome

Maison partagée pour E.Hopper, S.Dali ainsi que J.Pollock,

Par Audrey Lacroix, Aurélie Chouaid, Margaux Tamet

Chacun de ces peintres dispose d’un atelier personnel ainsi que d’un  atelier commun, au sein duquel ils transmettent leurs savoirs faire. Afin de capter le regard, nous avons osé la couleur dès l’entrée, à l’image de la palette du peintre. Cette perspective permet d’entrevoir le tressage coloré qui investit l’ensemble du temple. Le tissu organise l’espace, tout en respectant le patrimoine culturel du bâtiment. Telle la toile du peintre, celui-ci est tissé et investit l’espace.

 

 

 

Refuge SonoreProjet Refuge sonore

Maison partagée pour : Brigitte Fontaine, Franck Zappa et Jean Michel Jarre.

Par Lydie Nguyen, Harmonie Esnault, Fabien Fraboulet

Le Refuge sonore est une maison partagée dédiée au partage de la musique autour de trois musiciens. Occasionnellement, des concerts et des événements y sont organisés afin d’y accueillir public et amis. L’élément central de ce projet est une mise en volume de textiles modulant les espaces, créant ainsi une libre circulation dans l’ensemble du lieu. Nous avons choisi de travailler le textile de trois manières différentes: en panneaux modulables grâce à un système de poulies fixées au plafond créant une tente centrale abritant des concerts, en cloisons et filtres pour séparer les espaces publics des espaces privés et enfin, en revêtement mural dans les chambres correspondant à l’univers de chaque artiste.

 

 

 

SCUBEProjet S Cube

Maison partagée pour : Rebecca Horn, Henrique Oliveira et Julio Le Parc

Par Juliette Lambert, Aurélie Guittat, Louis Bouxom

Le Temple est à la fois un lieu de vie privé avec des espaces de partage ouverts au RDC, et un espace d’atelier/exposition à l’étage, accessible au public. Le tissu est utilisé structurellement, pour filtrer ou opacifier la lumière, determiner des espaces, théâtraliser des évènements (boîte noire de Le Parc) et surtout accentuer notre escalier en tant qu’espace de repos et de contemplation de l’œuvre, par l’utilisation d’un garde corps en cordage. Une trame graphique sur laquelle on peut s’adosser.

 

 

 

SKINLABProjet SKINLAB

Maison partagée pour : Coco Chanel, Vivienne Westwood et Paul Smith.

Par Constance Brancaléoni, Théodora Lavergne, Charlotte Leroy

Le projet est de théâtraliser la mode, de casser les codes. Créer par le biais de nos stylistes, une mode intemporelle, qui ne se baserait pas sur les saisons mais sur l’expérimentation textile. 3 boîtes architecturent les espaces privés de chaque créateur. Par leur forme, ces écrins engendrent du dessus, du dedans, du dessous et du autour. Chaque volume est construit à partir d’une ossature en bois sur lequel sont tressés des bandes de tissus rembourrés de mousse, permettant une intimité visuelle et sonore. Elles permettent également, en conservant une certaine souplesse, de créer des ouvertures en écartant les bandes, afin de récupérer la lumière du bâtiment.

 

 

 

CADENCEProjet CADENCE

Maison partagée pour : Pina Bausch, Maurice Béjart, Rudiolf Noureev.

Par Ophélie Jean-Louis, Héloïse Gandibleu, Robin Cywie

Nous avons pensé l’espace comme une ascension en trois paliers : la gravité, la théâtralité et la légèreté. Chaque étage symbolise par les couleurs, les matériaux, le caractère, l’identité et le style de danse de chaque danseur. L’espace de Maurice Béjart, au rez-de-chaussée, révèle un rapport au sol en lien avec la danse moderne. Celui de Pina Bausch, inspiré de sa danse-théâtre est central et capte le spectateur. L’espace de Rudolf Noureev, en rapport avec la danse classique volatile et élancée, atteint l’élévation au dernier étage en dominant le reste du bâtiment. Dans le cadre du partenariat avec les grandes maisons de passementeries et de tissus, nous avons établi des choix en fonction de chaque entité. Le tissu fait partie inhérente de notre architecture, à la fois dans la structure et dans l’usage quotidien. Le danseur façonne l’architecture à travers sa danse et une dualité chorégraphique se dévoile.

 

 

 

001_CHORDProjet CHORD

Maison partagée pour : Bob Marley, Brigitte Fontaine et Frank Zappa .

Par Romain BLANCHY, Florian DULOISY, Quentin GOUAILLIER

CHORD est une maison partagée dans laquelle cohabitent trois musiciens atypiques. Notre volonté était de créer un espace de partage et de création musicale autour de l’univers de ces trois musiciens. Afin de révéler l’identité de ceux-ci, nous avons utilisé le tissu à la fois comme signalétique mais également comme élément technique. Nous voulions garder, tout au long de la conception, la relation entre la musique et le textile, par différents aspects : l’acoustique, le toucher, le visuel (motifs, couleurs, vibration, brillance, etc). Le choix des textiles est engendré par le ressenti que nous avons eu en les découvrant et de ce fait nous les avons appliqué aux espaces comme une illustration de la fonction. Enfin, nous voulions mettre en valeur les tissus selon différentes échelles : l’échelle du bâtiment (parements muraux), l’échelle humaine (zones de détente) et l’échelle technique (panneaux acoustiques).

 

 

 

002_CODAProjet CODA

Maison partagée pour trois chorégraphes : Rudolf Noureev, Maurice Béjart et Pina Bausch

Par Gabrielle Leger, Cécile Lucas

Trois univers très différents se rencontrent, la danse classique, moderne et contemporaine. Notre concept principal est de pouvoir regarder la danse à différents niveaux, tout en confrontant le spectateur à différentes expériences à travers l’architecture et le tissu. Nous avons voulu jouer sur deux aspects autour de ce concept : un espace très libre, très ouvert qui donne vie à la rencontre des corps en mouvement et un espace lui-même dansant et graphique.

 

 

 

GenesisProjet GENESI’S

Maison partagée pour Georges Charpak, Hubert Reeves et Pierre Gilles de Gennes.

Par Mathieux Glatigny, Karel Monfret, Aliaume Péron

Genesi’s, ou ce qui définit au plus près une architecture basée sur la notion d’échelle scientifique. L’échelle se retrouve transposée sur le plan des volumes, appuyée par le choix et la disposition des textiles. Nos trois physiciens, après une vie bien remplie, souhaitent se regrouper, partager et échanger sur leurs observations et perspectives. Le temple se plie à cette vie en communauté, en apportant à chacun une passerelle où il peut vivre en toute indépendance, tout en conservant dans les espaces communs de hauts volumes, libérant les lignes de vue sur les trois niveaux d’habitation. Les habitants peuvent accéder à plus d’intimité grâce à des parois coulissantes, dont la trame de tissu, irrégulière, permet d’intimiser les espaces de vie. L’infiniment petit côtoie l’infiniment grand, partant du motif à la scénographie sur plusieurs niveau des textiles.

 

 

 

001_LOOM PROJECTProjet LOOM PROJECT

Maison partagée pour : Coco Chanel, Vivienne Westwood et Paul Smith.

Par Yi Rui Zhang, Noémie Guillory, Kahina Outaous

Loom est un atelier-maison partagé pour trois créateurs qui se réunissent autour d’un même habitat afin de partager leur savoir-faire, vivre et travailler ensemble. Le bâtiment est divisé en trois niveaux : privé, semi-privé, public avec une partie privée dissimulée. Tout au long du projet, le tissu d’ameublement et la passementerie ont été misen œuvre afin de cadrer les espaces, mais aussi de les dissimuler.

 

 

 

003_LUXProjet LUX

Maison partagée pour : Robert Capa, Diane Arbus et Man Ray.

Par Morgane Huot-Marchand, Nicolas Dupuis, Lucas Vince

Lux Home-Share a pour objectif d’élaborer un espace de vie commun pour ces trois célèbres photographes. Le projet a pour concept « La profondeur de champs », c’est à dire avoir des distances courtes et étendues dans l’espace, qui intègrent ou isolent le sujet, la lumière. A l’aide de parements textiles, entre voilages et mailles, cette notion de profondeur est ainsi justifiée. La passementerie quant à elle intervient de manière ponctuelle et fonctionnelle.

 

 

 

MORPHOSEProjet MORPHOSE

Maison partagée pour : Francis Bacon, Mark Rothko et Jackson Pollock.

Par Ludivine Bolot, Lucie Bruneau, Louise Gombert

Un lieu de partage, une invitation à la peinture et à la découverte auprès de ces trois artistes. Trois personnalités qui interagissent et échangent leurs univers au sein de leur nouveau lieu de vie : MORPHOSE. Cette maison partagée est  installée dans un ancien temple protestant réhabilité et réaménagé par une scénographie contemporaine mettant en scène de manière singulière le tissu d’ameublement. Après une vie active bien remplie, vient le temps du retrait, du repos et du partage. En effet, ce lieu de vie partiellement ouvert au public, rythmé par ces trois caractères distincts et leur riche peinture, favorise l’échange avec les artistes, l’idée étant de les rassembler afin de créer un lien unique et solide. Ainsi,  MORPHOSE s’articule autour d’un espace évolutif qui se traduit par la mise en œuvre du tissu structurant l’espace jusqu’aux détails des assises.

 

 

 

ïcNicProjet PICNIC

Maison partagée pour : La mère Poulard, Paul Bocuse et Thierry Marx.

Par Aurèle Chaudoye, Victoria Gravelier, Morgane Ovadia, Viviane Schuhmacher

PICNIC est une maison-partagée au cœur du 11e arrondissement. Elle réunit trois grands chefs de la gastronomie française. Notre volonté a été de retrouver la disposition des anciens temples protestants, une grande nef centrale avec un système de balcons en périphérie. Pour ce projet nous avons donc placé la cuisine comme foyer fédérateur au cœur de la nef centrale, pour disposer nos espaces de vie et nos espaces privés dans les balcons en périphérie du bâtiment. Nous proposons trois étages successifs de balcons avec une chambre et une salle de bain par étage, chaque étage étant dédié à un chef. Les balcons, situés sur la gauche du bâtiment ouvert sur la grande nef, peuvent être fermés à tout moment par un système de cloisons en textile sur rails. En correspondance à ces différents étages se trouve un balcon-salon, à droite du bâtiment, avec un jeu de pans de tissu de différentes longueurs, créant un faux-plafond intimisant l’espace. Notre bâtiment est lié au jardin par une verrière abritant un potager et des modules en bois de « PICNIC ». Ces modules symbolisent notre concept : pas de table, pas de chaise mais un élément fédérateur et convivial pour pique-niquer tous ensemble.

 

 

 

Songe

Songe

Projet SONGE

Maison partagée pour : Tim Burton, Hayao Miyasaki et Paul Grimault.

Par Pandora Bonal, Vanille Pfeffer, Léa Gasparini

Songe est un projet d’habitat partagé pour trois réalisateurs de films d’animation. Le but est de créer un espace fidèle à leurs différents univers: onirique, surréaliste et poétique permettant la déconnection totale du monde réel. Le bâtiment nous a poussé à nous interroger sur la porosité des façades. Celle de la rue est très hermétique alors que celle du jardin est plus ouverte sur l’extérieur. C’est alors l’occasion pour nous de créer un parcours par étape, qui va de l’ombre à la lumière, de l’hermétique au poreux, de l’intérieur vers l’extérieur. La promenade s’articule autour d’un espace imaginaire qui vient brouiller la frontière entre le dedans et le dehors au niveau du jardin. Le tissu nous sert alors à déstructurer l’espace, créant un sas qui déconnecte l’usager des codes et réalités du monde extérieur.

 

 

 

OXYMOREProjet OXYMORE

Maison partagée pour Jacques Prévert, Georges Simenon, et Françoise Sagan.

Par Laurène Kergoat, Doriane Strobel, Camille Forestier,

Il est temps de se repentir. « Je suis venu chercher et sauver ce qui était perdu» dit mon antre. Nous sommes contradictions; nous sommes mots, nous sommes immatériel et structurel; atmosphère qui crée ce lieu entre parenthèse. Pénétrez dans cet espace le temps d’une pensée à partager. Elevez votre esprit en suivant la ponctuation de la lumière à l’étage, tantôt spirituelle, tantôt recueillante. Vous verrez les vestiges des passés: de l’usure accueillante de notre entrée à la fragilité de nos vitraux, décelez la dualité de nos caractères perçus dans nos tissus. Un concept fort de transparence, d’opacité et de sensations créés par le tissu et le voilage.

 

 

L’école bleue

146, rue de charonne
75011 Paris

Tél : +33 (0)1 45 89 31 32

Mail : contact@ecole-bleue.fr

Site : http://www.ecole-bleue.com

 

 

Mots clés : architectes d'intérieur - architecture d'intérieure - Comité de la Haute Décoration - couleurs - créativité - Décoration - école - école bleue - éditeurs de textiles d'ameublement - espace - étudiants - imprimés - matières - mise en espace - mises en scène - motifs - savoir faire - sensibilisation - textiles d'ameublement - tissus - valorisation