Un problème de tâches ou d’entretien sur vos tissus ? Appelez l’entreprise Jacques Clément ! C’est ce que préconiseront tous les professionnels de la chaîne de l’ameublement de luxe. Spécialisé dans le nettoyage et l’entretien du tissu, Jean-François Clément – le fils – nous livre toutes les ficelles de son savoir-faire !

 

Sur le site internet de l’entreprise de nettoyage Jacques Clément, il y a cette petite phrase qui en dit long, « Tous nos clients et partenaires demeurent les meilleurs juges de notre savoir-faire ». Point stop, pas d’autres commentaires, ni de publicité intempestive ! Inutile de raconter ou de rentrer dans les détails, on l’aura compris, seuls le résultat et le bouche à oreille comptent. Et à lire les prestigieuses références de l’entreprise, on comprend que l’exigence de qualité est une condition sine qua non de sa pérennité. Autrefois spécialisé dans le pressing, Jacques Clément, le père aujourd’hui retiré, rencontre en 1978 Jean Dive, « décorateur en chef » de la galerie Maison & Jardin. Si à l’époque, ce dernier dicte le goût des Parisiens fortunés, il entraîne dans son sillage les artisans les plus expérimentés. Pour Jacques, ce sera le début d’une nouvelle aventure. Fort de son expertise en matière de nettoyage, il part à la conquête du beau et du complexe. Une noble tache car dans le monde du luxe, les plus belles matières font partie intégrante du décor. Et vous l’aurez compris, le décor ne peut rester beau que si les belles matières sont entretenues !

Un monde de rigueur et de service

En digne héritier de son père, Jean-François Clément reprend le flambeau en 1989. Homme de son temps, il associe les méthodes artisanales d’autrefois au savoir-faire d’aujourd’hui. Une expertise qu’il conjugue à une qualité de service qui fait aujourd’hui sa réputation auprès des plus grands décorateurs, éditeurs de tissus et tapissiers de renom, dans des lieux tout aussi prestigieux, hôtellerie de luxe et demeures de prestige. Une renommée qui lui vaut de suivre leurs traces partout où ils plantent leurs chantiers, en France et au delà de nos frontières. « Nous sommes spécialisés dans tout ce qui est compliqué !» nous confie-t-il humblement. Entendons par là, partout où il y a de la soie, de la moire, du velours, de la passementerie, de la broderie et autres tissus ou montages complexes dans le domaine de l’ameublement : rideaux, canapés, têtes de lit, moquettes… Mais la prestation de cette petite armée de l’ombre qui compte aujourd’hui 14 collaborateurs sur le terrain et à l’atelier, ne s’arrête pas là. Sa plus value est dans le service qui comprend démontage, remontage, transport, petites réparations et retouches. Ni vu, ni connu, les éléments convoités – rideaux, stores, housses et meubles – s’envolent vers les ateliers pour y subir le traitement adéquat et revenir in situ à la bonne place !

 

L’art du nettoyage dans la précision

Le process stricto sensu, ne déroge pas à des règles immuables : « on détache à la main tâche par tâche, on procède à un nettoyage à sec de qualité avec nos propres machines, on repasse, on contrôle et on remballe, à la seule condition que ce soit nickel. Tout ce qui ne peut être déplacé se fait sur place à la main ». La complexité du nettoyage ne relève pas seulement de la nature de la tâche mais aussi de la nature de la confection. Ainsi, pour des rideaux façonnés avec trois matières différentes (tissu, doublure et finette), le risque de rétrécissement n’est pas à écarter. « Il faudra donc rallonger l’ourlet si nécessaire et c’est là la qualité de notre service grandeur nature ! » nous précise sans ciller Jean-François Clément. Côté tâches, si le gras (cirage, huile, mains sales, séborrhée sur têtes de lit par exemple) ne lui fait pas peur, il craint plutôt l’eau «  qui est le plus redoutable ennemi de l’ameublement de luxe ». Chargés d’apprêt, les tissus ne la supportent pas d’où sa préconisation sans relâche pour un traitement anti tâches. Un autre cheval de bataille de son entreprise qu’il entend bien faire entendre à tout ceux qui le côtoient qu’il puisse s’agir d’un revendeur, d’un tapissier ou d’un particulier.

Petite leçon de nettoyage pratique pour gestes de première nécessité 

Jean-François Clément ne cesse de le répéter, « un traitement anti tâches préserve l’aspect d’origine des tissus d’’ameublement sans en altérer la texture ni la couleur. De quoi venir facilement à bout des tâches qui, sur un tissu imperméabilisé, perlent et ne pénètrent pas. Quand on investit dans de belles matières, il faut savoir les préserver pour les faire durer ». Le reste est affaire de savoir-faire dont il accepte de nous livrer quelques secrets. Chez lui,  exit les astuces bidon et les produits miracles pour nettoyer les tâches de café, vin, vomissure, urine… la méthode Clément va désormais guider vos premiers gestes pour vous sauver d’un mauvais pas.  « Le premier réflexe, c’est d’abord d’absorber la tâche avec un essuie tout, puis de verser dessus de l’eau gazeuse type Perrier, sachant que son gaz fait remonter la tâche. Ensuite, il faut la recouvrir immédiatement de talk ou de terre de Sommières et laisser reposer pendant 24 h avant d’aspirer. Attention, ce procédé fonctionne sur un tissu qui peut être mouillé et non sur des tissus plus délicats. Sur un tapis, le nettoyage pourra s’effectuer avec une éponge propre humide puis suivre le même process ». Le dépoussiérage des rideaux, fauteuils, tenture murale… permet aussi de raviver tissus et couleurs. Il est indispensable tout au long de l’année. Pour ce faire, il suffit de balayer le tissu de haut en bas  à l’aide d’un gant de toilette blanc (ou serviette éponge) sec. Enfin, si le nettoyage peut s’avérer efficace à la vapeur, mieux vaut préférer des gestes professionnels au risque d’ajouter à la tâche une auréole sur le tissu. Sachez aussi vous mettre dans le rythme, une moquette requiert un nettoyage une fois par an tandis que double-rideaux, canapé et fauteuils se nettoient tous les trois ans. En cas de tâches que vous ne pouvez nettoyer, le mieux sera de demander conseil à votre revendeur, tapissier ou décorateur. Reste la solution la plus efficace, vous en remettre à un spécialiste de renom qui intervient aussi chez les particuliers !

http://www.jacques-clement.com

 

Karine Quédreux