Brocart

A l’origine, ce sont des étoffes entièrement tissées avec des fils d’or et d’argent, composant ainsi la totalité du décor. Dessins à fleurs, de feuillage ou tout autre ornement comportant une ou plusieurs trames de métal.

De nos jours, il reste l’apanage des ornements anciens d’église et de certaines tentures d’ameublement. Il n’est plus fabriqué aujourd’hui que sur commande généralement pour des musées ou des demeures officielles sur des métiers à bras maintenus en activité.

Brocard / Lelièvre

Brocart argent et bleu à couronnes de myrte et de lierre (détail), commande de 1802 pour le Palais de Saint Cloud, posé en 1808 dans le Grand Salon de l’Impératrice au Palais des Tuileries. Maison Lelièvre.

Brocart / Lelièvre

Ensemble de brocarts, fond satin blanc, broché or, soie et chenille, à couronnes de feuilles de laurier, entourant des fleurs de pavot. Ce riche décor, commandé pour la chambre de l’Empereur au château de Versailles en 1811, et utilisé une fois complété, pour la chambre de la Duchesse d’Angoulême au Palais des Tuileries en 1821. Tassinari & Chatel.

Brocart / Lelièvre

Mots clés : argent - Décoration - décoré - étoffes - maison - métal - mode - or - textile - tissé - tissu