Crin

Principalement deux sortes de crins utilisées dans l’ameublement :

Le crin animal : provient essentiellement de la queue du cheval, parfois de la crinière, de la queue de boeuf. Très résistant et très nerveux, il possède de grandes qualités de durabilité et de renouvellement ; après quelques années d’utilisation, il suffit d’aérer la fibre  de la brasser, pour qu’elle retrouve son tonus. Imputrescible, il restitue bien l’humidité. Le crin varie du noir au blanc, en passant par toutes les nuances des bruns, gris, blonds, alezan.

Le crin végétal : provient de feuilles de palmiers nains d’Afrique du nord, de l’aloès du Kenya ou d’herbes de savane. Vert pâle, il n’est apparu en France que vers 1925. Dans l’ameublement, il remplace le crin animal, très coûteux.

Crin végétal

Atelier Gabriel Ravet

 

Mots clés : animal - assise - atelier - canapé - chaise - cheval - Crin - dossier - fauteuil - garnir - garnissage - matelas - meuble - mobilier - rembourrage - revêtement inusable - sièges - sommiers - tapissier - végétal